car-tire-1031579_960_720

Les expressions françaises en lien avec l’automobile

« Partir sur les chapeaux de roue », « appuyer sur le champignon », « faire une tête à queue », le secteur de l’automobile ne manque pas d’expressions très diverses et plutôt imagées. Nous vous proposons un petit tour d’horizon de ces dernières afin de mieux les comprendre et d’en remonter les origines.

race-car-961216_960_720Mettre la gomme

Cette expression évoque surtout aujourd’hui les traces de pneus (gomme) laissées par les pneus des automobilistes qui roulent très vite. Néanmoins, son origine est tout autre.

Elle provient de l’essence, qui, dans le passé, contenait un pourcentage important de gomme, substance qui avait tendance à sentir très fort et à sortir par le pot d’échappement en cas de conduite sportive.

car-690275_960_720

En voiture, Simone !

L’expression « en voiture, Simone ! » signifie « allons-y » dans le langage courant mais quelle en est l’origine ? Simone Louise de Pinet de Borde des Forest est l’une des premières femmes qui se lance dans la compétition automobile avec succès dans les années 50.

Cette championne serait probablement tombée dans l’oubli sans l’émission télévisée Interville, durant laquelle l’un des présentateurs Guy Lux avait pour habitude de dire à sa collaboratrice Simone Garnier « en voiture Simone ! » pour lancer le début de chaque épreuve.

abstract-164329_960_720

Appuyer sur le champignon / Rester pied au plancher

Les premières automobiles avaient des pédales aux formes singulières. En effet, ces dernières étaient en fait de simples tiges de métal surmontées d’une demi-boule, et ressemblaient donc fortement à des champignons. « Appuyer sur le champignon » signifiait donc accélérer, l’expression est aujourd’hui passée dans le langage courant, même si nos pédales d’accélérateur actuelles ont bien changé.

Dans le même genre, l’expression “conduire pied au plancher” décrit l’attitude des automobilistes qui conduisent à vive allure et par conséquent, ont le pied tellement appuyé sur la pédale, que celui-ci touche même le plancher.

car-tire-1031579_960_720

Partir sur les chapeaux de roues

Cette expression est très ancienne et remonte au temps où les automobiles étaient presque toutes équipées d’enjoliveurs pour masquer leurs jantes disgracieuses. Ainsi, dans les virages serrés et à grande vitesse, il advenait parfois que ces « chapeaux » frottent sur la route. Par extension, l’expression a, par la suite, pris le sens de démarrer en vitesse.

crossing-801713_960_720

Etre dans ou en dehors des clous

Jusque dans les années 50, les passages piétons n’étaient pas représentés par des bandes de peinture blanche mais par des lignes de clous d’un bord à l’autre de la route.

Toute personne qui « sortait des clous » ne respectait donc pas les règles de circulation. L’expression s’est ensuite étendue pour désigner toute personne qui ne respecte pas les règles, qui n’est pas dans la norme.

auto-962083_960_720

Tête à queue / queue de poisson

L’expression « tête à queue » trouve ses origines dans l’équitation. Les chevaux apeurés cessent parfois d’obéir à leurs cavaliers et se retournent brusquement dans un mouvement qui ramène leur tête au niveau de l’endroit où se trouvait leur queue quelques minutes auparavant. Par extension, cette expression a ensuite été utilisée pour désigner un véhicule dont le conducteur perd le contrôle et qui se retrouve dans le sens contraire à celui de sa marche.

Dans le même registre animalier, « faire une queue de poisson » désigne un automobiliste qui se rabat violemment après un doublement, obligeant celui qu’il a doublé à freiner. Cela renvoie au mouvement d’un petit poisson qui en frôlerait un autre avec sa queue.

car-690577_960_720

La place du mort

La place du passager avant est souvent appelée « la place du mort ». En effet, les passagers y étaient auparavant statistiquement plus exposés en cas d’accident (notamment lors des priorités à droite non respectées). Les progrès de la sécurité routière ont rendu cette place beaucoup plus sûre mais l’expression est restée et est toujours utilisée de nos jours.

Connaissiez-vous l’origine de toutes ces expressions du langage courant ? N’hésitez pas à nous lister celles que nous avons oubliées dans les commentaires.

Next ArticleSnapCar et l’automobile : Vers toujours plus d’autonomie.