Le juste prix VTC

SnapCar, défenseur du juste prix pour le client… comme pour le chauffeur.

Dans un marché du VTC en pleine mutation, où la concurrence fait rage, l’irréductible SnapCar est bien décidé à ne pas abandonner ses bons principes. En effet, à se battre uniquement sur les prix, on en oublierait vite ce que qualité de service veut dire.

C’est pourtant la préoccupation quotidienne de l’équipe Opérations de SnapCar. Avec une obsession : faire en sorte que l’expérience client soit différente de ce qu’il peut vivre à bord d’un taxi parisien. Car les VTC, et SnapCar en particulier, n’ont pas pour (seule) vocation d’augmenter le nombre de véhicules de transport de personnes sur Paris. Les clients attendent autre chose de nous.

Qu’est-ce que les clients aiment le moins chez les taxis ? Le compteur d’approche, c’est sûr. Rien de pire qu’un chauffeur qui fait « chauffer la gamelle ». L’acceptation de la carte bleue, « oui mais sous la torture ». Ces deux points saillants, relevés sans appel lors d’une étude Opinion Way pour TAXIS G7 en 2013, sont bien connus des parisiens. Sur ces deux points, la réponse des VTC est sans appel : pas de frais d’approche, débit par carte obligatoire.

Au delà de ces considérations techniques, le facteur humain est essentiel dans une prestation de transport. Et c’est là que les chauffeurs entrent sur le terrain, car ce sont eux qui « délivrent » le service. Sans prétention, juste dans une optique de service au client. Qu’est-ce qui interpelle aujourd’hui le client d’un taxi ? Lorsqu’il entre dans le véhicule, il a l’impression d’être chez le chauffeur, pas chez lui. C’est sa déco, son parfum d’ambiance, son choix de radio (quand ce n’est pas de télé…). A tel point que les clients osent à peine demander au chauffeur de baisser le volume ! Bien sûr, il existe d’excellents professionnels au sein des taxis parisiens, mais les clients jugent aussi la qualité d’un service sur son homogénéité. Et sur 5 expériences taxi, vous en aurez 1 catastrophique, 2 avec le service minimum, 1 où le chauffeur aura « fait le job », et 1 excellente. D’où le ras le bol. Les clients veulent se sentir un peu chez eux. Que l’on fasse attention à eux. A chaque fois, pas 1 fois sur 5. N’est-ce pas naturel, quand la course Paris-aéroport vaut parfois plus que votre billet d’avion ?

SnapCar se refuse d’être la fameuse « boite de chocolat » du VTC, dans laquelle on redoute toujours de tomber sur celui fourré à la pate d’amande et liqueur de sureau. Le message transmis à nos chauffeurs partenaires est simple : vous devez vous comparer à une bouteille de champagne de marque. Un goût unique, toujours identifiable et homogène quelle que soit l’année et le lieu dans le monde où vous le buvez.

Pour délivrer cette expérience client de qualité, nos chauffeurs donnent le meilleur d’eux-mêmes. Cela a un coût, celui de posséder et d’entretenir comme il convient un véhicule haut de gamme, de proposer de l’eau, des friandises, en plus de toutes les charges inhérentes à ce métier. Le sourire, le sens du service, lui n’a pas de prix, chaque chauffeur SnapCar l’offre de bon cœur, car ils savent que nous défendons leurs intérêts autant que ceux de nos clients.

Notre charte qualité et nos exigences ont pour unique but de maintenir cette qualité de service, au juste prix, celui qui contente le client comme le chauffeur.

Next ArticleQuelle est l'histoire étonnante des chauffeurs VTC ?